Pour la maman

ALIMENTATION DE LA MAMAN : (ce qui stimule la lactation)

  • Grande quantité d’eau
  • Eviter le persil, il rend le lait acidulé.
  • Eviter l’alcool qui coupe le lait : de plus l’alcool va dans le lait, on peut boire si on sait que le bébé ne va pas boire dans les 6 prochaines heures, mais ce n’est encore qu’une moyenne qui varie en fonction du type d’alcool bu et en quelle quantité, mais également la corpulence de la maman.
  • Le galactogil (poudre en pharmacie) ou « Ricinus Communis 5ch » (homéopathie)
  • Ovomaltine : chocolat en poudre en grande surface
  • Amande
  • Le malt
  • Le fenouil
  • Les tisanes d’allaitements

url

DOULEURS ET HYGIÈNE DES SEINS : 

En cas de douleur ou de crevasse, avec ou sans marque, avec ou sans sang, essayer de retirer la tétine à bébé le temps que les crevasse se soignent. A la fin de la tétée, s’il reste un peut de lait sur le téton, l’étaler doucement sur toute l’aréole. On peut également mettre de la crème avant et après la tétée ( avant pour éviter de souffrir, après pour soigner) : « Lansinoh » est la meilleures crème niveau efficacité, et en plus c’est de la lanonine à 100% donc hyper nature et pas besoin de rincer avant que bébé ne tète. Egalement laisser ses seins à l’air libre aide à soigner les crevasse. Ne surtout pas utiliser de coquille d’allaitement en cas de crevasse car celle-ci doivent sécher et surtout pas macérer dans le lait et l’humidité.

allaitement-sein

En cas d’engorgement, se mettre au dessus du lavabo, remplir à ras bord un verre d’eau chaude ( pas bouillante), le placer sur le sein, appuyer fort et avec l’autre main masser le sein. Le trop plein de lait va couler facilement dans le verre, provoquant un immense soulagement. Il ne faut surtout pas utiliser le tire-lait en cas d’engorgement car il stimule la lactation baisse et on se plein de manque de lait. En le faisant uniquement lorsque l’on souffre, environ 1 fois par jour pendant 3 jours, on ne souffre plus et on est tranquille. On peut utiliser cette méthode pour détendre le mamelon quand bébé pleure car il n’arrive pas à téter car celui-ci est trop dur.

maman-bebe

PÉRIODE D’ADAPTATION CHEZ L’ASSISTANTE MATERNELLE :

Lorsque votre bébé entre chez une assistante maternelle, il est habituel de faire une période d’adaptation dont la durée varie selon  les personnes.

Cette période d’adaptation et allaitement n’est pas toujours facile lorsque son bébé refuse le biberon.

Chez beaucoup d’assistante maternelle, on demande à la mère de donner le biberon  pendant cette période. Or lorsqu’un bébé refuse celui-ci, il ne comprend pas pourquoi maman lui propose un biberon alors que le sein est à portée de bouche. Il est suggéré en général d’éviter cette étape et de laisser  l’assistante maternelle donner le biberon.

Mais même ainsi, certains enfants continuent à refuser le biberon. Dans certains cas, allonger la période d’adaptation peut être une bonne idée. Cette solution peut très bien convenir aux familles qui ont le temps.

151947_640_428

Bien sûr, le dialogue avec la personne qui s’occupe de votre enfant est primordial pendant cette période d’adaptation car cela permet d’établir une relation de confiance pour le plus grand bien de votre enfant, de vous et de la personne qui s’occupe de votre enfant.

Un site créé par DomiSite.com